Browsing Category

Types de travaux

Entresols

Les planchers forment une séparation entre deux étages, supportent des charges variables et protègent les différents étages entre eux contre le bruit, les déperditions de chaleur, l'humidité et l’incendie. Ils peuvent être en bois, en métal, en béton armé, en maçonnerie ou mixte. Les planchers en bois La structure des planchers en bois se compose d'une poutraison, d'entretoises et d'un planchéiage (également lambourdage) reposant sur les murs porteurs selon la plus petite portée. Ceux-ci sont soit enclavés dans la…

Comment lutter contre l’humidité ascensionnelle

L'humidité ascensionnelle, celle en provenance du sol, est la cause la plus courante d'un problème d'humidité des murs, principalement dans les bâtiments anciens. La raison principale : l'absence de membranes d'étanchéité au pied des murs lors de la construction. Conséquence de cette humidité ascensionnelle ? L'humidité omniprésente bien sûr, mais aussi des dégradations aux matériaux et aux finitions. Si comme nous venons le dire, la majeure partie des problèmes d'humidité se présente dans les bâtiments anciens, les…

Étanchéité d’une toiture plate

L'eau pénètre par capillarité ou par gravité, suit les voies les plus faciles, se transforme en filet puis en flaque ou en tache. Première attitude à adopter : déterminer la cause. Ensuite, mettre en œuvre les remèdes adéquats. Petit tour d'horizon des différentes formes d'humidité et des moyens d'y remédier. La toiture plate étanche La toiture plate, performante et durable, confirme sa place dans une architecture contemporaine et offre des possibilités d'usage multiple. La toiture terrasse développe ses fonctionnalités,…

L’isolation de la toiture

Nous venons de l'expliquer, l'isolation des murs est importante. Envisageons à présent celle de la toiture. N'oublions jamais que l'air chaud monte... et bon nombre de toitures laissent échapper une grande quantité d'énergie. La toiture plate Nous avons vu, dans le chapitre sur l’étanchéité, qu'il existe trois types de toitures : froide, chaude et inversée. C'est la position de l’étanchéité par rapport à l’isolant qui définit le type de toiture. On peut donc distinguer : La toiture froide qui est à déconseiller pour cause…

L’isolation du sol

Un mot enfin des sols des locaux qui doivent, eux aussi, être correctement isolés. Surtout si ceux-ci sont posés sur un sol naturel ou sur un vide sanitaire ventilé. On déposera une couche de 3 à 8 cm d 'isolation sous la chape de finition. Le confort thermique de la pièce en sera assuré et la consommation d 'énergie ira dans le sens des économies. Pour cette application, il est important d 'utiliser un isolant ayant une très bonne résistance à la compression et à I' humidité. Sur terre-plein (sous le radier) Différents…

Mousses synthétiques isolantes

Les mousses synthétiques sont composées soit de polyuréthanne (PUR), soit d'urée-formaldéhyde (UF). La mise en œuvre des mousses de polyuréthanne nécessite le mélange de deux liquides (polyol et isocyanate). Le produit de réaction obtenu est injecté dans la coulisse, puis additionné d'un agent expansif qui le fait gonfler et foisonner. La diffusion du gaz propulseur contenu dans certains types de polyuréthanne fait évoluer leur valeur isolante au fil du temps. Ce 'vieillissement' est pris en considération dans le calcul de…

La post-isolation

Les travaux ci-après font partie du processus de post-isolation : L’inspection préalable comprend notamment le contrôle de la largeur de la coulisse et l’examen visuel de celle-ci. Les travaux préparatoires tels que la délimitation verticale de la coulisse, l’obturation des ouvertures au droit des traversées de conduites, tant dans les murs intérieur et extérieur que dans les finitions intérieures (à proximité des caissons à volet, des prises de courant, des placards, etc.) Le forage des orifices de remplissage et des…

L’isolation du mur

Par tradition dans notre pays, les murs extérieurs de l'habitation sont construits avec un creux. Le but est de protéger la paroi intérieure de la pluie et donc de l'humidité. On réalise un mur porteur et puis un creux, en principe ventilé, de 50 à 70 mm. On termine avec un mur de briques de parement ou de blocs en béton. Remarquons que l’on utilise aussi des blocs en béton cellulaire. Dans ce cas il n'y a pas de creux, l'isolation thermique se faisant en principe par l'extérieur avec un crépi de finition. Il y a pour…

Les mousses synthétiques 

Produites à grande échelle et donc peu coûteuses, les plaques en mousse synthétique (polyuréthane et polystyrène essentiellement), se retrouvent dans la plupart des constructions actuelles. Elles sont très isolantes thermiquement. Leur bonne résistance à l'humidité et à la compression permet une utilisation en milieu humide. En cas d'incendie, elles sont à l'origine d'émanations de gaz toxiques responsables d'asphyxie rapide. La présence d’isocyanate dans la mousse de polyuréthane peut provoquer des allergies. Les mousses…

Le liège (ICB)

Le liège provient de l'écorce du chêne-liège : c'est donc un matériau isolant naturel. Les écorces sont réduites en grains qui sont ensuite agglomérés à chaud parla résine du liège (la subérine). Il faudrait éviter les panneaux renforcés avec des colles synthétiques : ils dégagent du formaldéhyde. Le liège est à la fois un bon isolant acoustique et thermique. Il est imperméable à l'eau, imputrescible et difficilement inflammable. Il existe en vrac ou en panneau. Il peut être insufflé dans les planchers existants En…