Vitrifier un parquet : comment s’y prendre ?

La vitrification de parquet est une finition très appréciée en rénovation ou en construction pour protéger son parquet de l’usure et s’assurer un entretien aisé de son parquet pendant toute sa durée de vie. Découvrez les avantages, inconvénients et alternatives de cette finition.

parquet-vitrifie

Vitrifier un parquet, en quoi ça consiste ?

La vitrification de parquet consiste à appliquer un vernis sur le parquet afin de l’imperméabiliser et de le protéger contre l’usure et les chocs, mais aussi de l’embellir et de faciliter son entretien.

Pour vitrifier un parquet, on va appliquer 2 à 3 couches de vitrificateur et poncer le parquet entre chaque couche. Facile à réaliser soi-même, la vitrification de parquet demande toutefois de la préparation ainsi que du temps, car le produit doit sécher pendant 24 heures avant l’application d’une nouvelle couche. Une fois la vitrification terminée, on doit attendre 48 heures au minimum avant de poser des meubles sur le parquet.

Un parquet vitrifié est plus esthétique : il a un aspect neuf, avec un effet brillant, mat ou satiné (selon vos préférences). C’est pourquoi cette finition est très appréciée dans les maisons modernes.

La vitrification de parquet peut intervenir en rénovation comme durant la construction d’une maison neuve, sur un parquet brut ou neuf. Elle peut être effectuée sur tous les types de bois, massifs ou contrecollés, sauf le teck imputrescible ou le parquet stratifié (qui n’est pas du vrai bois).

Pourquoi vitrifier un parquet ?

La vitrification de parquet offre de nombreux avantages.

  • Pour commencer, vitrifier son parquet permet de le protéger contre l’humidité et les liquides, mais aussi contre les chocs et l’usure, qui sont les ennemis de votre parquet ! Avec un parquet vitrifié, votre parquet ne se couvrira pas de tâches et de rayures avec le temps.
  • En outre, un parquet vitrifié sera bien plus facile à entretenir qu’un parquet brut. Il vous suffira de le nettoyer avec un chiffon microfibre et un nettoyant non abrasif. Vous pouvez également utiliser une solution métallisant (1 à 2 fois par an) et déposer des patins sous les pieds de vos meubles pour un parquet comme neuf encore longtemps !
  • La vitrification du parquet assure la durabilité de votre parquet en allongeant sa durée de vie jusqu’à 15 ans, y compris pour les parquets situés dans les couloirs ou autres pièces avec beaucoup de passage, qui ont tendance à s’user rapidement.
  • De plus, la vitrification du parquet est esthétique. Vous avez le choix entre plusieurs effets : brillant, mat ou satiné. C’est une finition adaptée aux maisons modernes avec un intérieur design car elle donne un effet neuf au parquet.
  • Pour finir, la vitrification du parquet est une finition économique : facile à réaliser soi-même, elle ne vous coûtera pas non plus très cher si vous faites venir un spécialiste.

Il y a quelques années, on reprochait à la vitrification du parquet son aspect peu écologique. Mais les méthodes ont changé, et maintenant, le vernis est disponible en phase aqueuse, avec l’eau comme solvant, ce qui le rend bien plus respectueux de l’environnement. Si vous souhaitez construire une maison neuve ou rénover votre maison dans le respect de l’environnement, ce sera donc une solution adaptée !

vitrifier-parquet

Quels sont les inconvénients de vitrifier un parquet ?

La vitrification de parquet comporte également quelques inconvénients.

  • On déconseillera notamment cette finition pour les pièces d’eau, comme la salle de bain : le vernis va empêcher le bois de respirer et emprisonner l’eau, créant une stagnation et une usure du film protecteur.
  • La vitrification du parquet a tendance à foncer le bois. Si vous souhaitez conserver la teinte de votre bois telle quelle, il faudra donc éviter cette finition. Pour certaines personnes, un parquet vitrifié sera d’ailleurs moins esthétique qu’un parquet ciré ou huilé. Tout dépend des goûts de chacun !
  • Enfin, dernier avantage de taille du parquet vitrifié : il ne pourra être rénové de manière partielle. Ce qui signifie que si vous souhaitez remplacer une partie du parquet un peu usée, vous devrez recommencer l’opération de vitrification du parquet dans son ensemble, depuis le début.

Quelles sont les alternatives au parquet vitrifié ?

Lorsque l’on souhaite ajouter une finition à son parquet, on a le choix entre 4 options :

  • Vitrifier le parquet,
  • Cirer le parquet,
  • Huiler le parquet,
  • Teinter le parquet.

Les deux dernières options sont les plus économiques à la pose. Toutefois, le budget ne sera pas le seul critère à prendre en compte au moment de choisir la finition de son parquet. On optera ainsi plutôt pour la vitrification si l’on souhaite protéger son parquet de l’usure, dans des pièces avec beaucoup de passage.

Pour protéger le parquet tout en le nourrissant, dans des pièces avec moins de passage, on pourra opter pour la cire, qui est moins résistante mais très esthétique avec son rendu patiné. Toutefois, il est important de garder en tête que l’entretien d’un parquet ciré est plus contraignant et doit se faire de manière hebdomadaire voire quotidienne !

Pour un aspect naturel dans des pièces où le passage n’est pas très important, vous avez l’option d’huiler le parquet. L’huile va pénétrer directement dans le bois, ce qui va éviter de créer un film visible. Toutefois, sachez que cette finition nécessite un renouvellement tous les 6 mois.

La dernière option conviendra si vous souhaitez simplement teinter votre parquet, sans forcément créer de couche protectrice.

 

 

You might also like

Comments are closed.