Quel type de pompes à chaleur choisir : air-air, air-eau ou air-sol ?

La pompe à chaleur (PAC) est un équipement favorisant l’augmentation et le transfert de la chaleur d’un cadre chaud à un environnement froid. On en distingue plusieurs types qui diffèrent selon la source d’énergie et la technique utilisée pour produire la chaleur. Alors entre la pompe à air-air, air-eau et sol-air, lequel choisir ? Découvrez la réponse ici.

La pompe à chaleur air-air

Faisant partie des pompes à chaleur aérothermique, la pompe à chaleur air-air est un appareil extrêmement simple à installer. Elle puise principalement son énergie de l’air extérieur. De cette manière, ce type de pompes à chaleur convertit les calories que contient cet air en air chaud qu’elle diffuse dans l’ensemble des pièces de la résidence. Il chauffe ainsi toute la maison grâce à un système de ventilation. Vous pouvez l’utiliser comme accessoire d’un système de chauffage qui existe déjà.

Les avantages de la PAC air-air

type de pompes à chaleurLa PAC air-air est la moins onéreuse du marché. Elle convient aux maisons dont le chauffage se fait avec des radiateurs électriques parce qu’elle n’a pas besoin de circuit de chauffage central. Aussi, vous pouvez la moduler pour chaque pièce et la contrôler à distance.

Réversible, ce type de pompes à chaleur a la capacité de rafraichir votre logis. Il est donc parfait pour les régions chaudes, car on peut l’employer pour la climatisation et pour le chauffage. De plus, il possède des filtres qui assurent l’assainissement de l’air ambiant. Enfin, il s’installe facilement.

Les inconvénients de ce type de pompes à chaleur

La PAC air-air est incapable de produire de l’eau chaude sanitaire. Elle requiert l’installation d’un chauffage d’appoint annexe puisqu’elle ne prend pas en charge l’intégralité de vos besoins. Il est aussi possible qu’elle fasse beaucoup de bruit. Étant donné qu’elle chauffe les pièces en utilisant les calories de l’air extérieur, elle n’est idéale que pour les zones où l’hiver n’est pas trop clément. Pour finir, avec ce type de pompes à chaleur, vous ne pourrez pas bénéficier des aides aux travaux de rénovation énergétique.

Autre type de pompes à chaleur : la PAC air-eau

Cette PAC aérothermique se sert de l’énergie de l’air externe afin de faire augmenter la température de l’eau de circuit de chauffage.

Quels sont les avantages de la pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau coûte moins cher que les pompes géothermiques. Cet appareil de chauffage est capable de chauffer l’intérieur et de produire l’eau chaude sanitaire en même temps. Vous pouvez l’intégrer au sein d’un circuit de chauffage préexistant.

Simple à mettre en place et à utiliser, ce type de pompes à chaleur est facile à relier au chauffage central. Il procure un confort optimum et vous pouvez réguler la température pour chaque pièce. De même, il est doté d’une réversibilité qui lui permet de rafraichir l’habitat. Enfin, il nécessite peu de gaz frigorigène.

Quels sont les inconvénients de ce type de chauffage ?

À l’instar de toutes les PAC, cette pompe à chaleur peut se révéler bruyante. Vous devez aussi installer un chauffage d’appoint complémentaire qui pourra la relayer.

La pompe à chaleur sol-air

Encore appelée PAC sol/sol, la pompe à chaleur sol/air figure parmi les PAC géothermiques. C’est un dispositif qui se sert de l’énergie présente dans la terre pour le chauffage direct de l’air de l’habitation. Il est aussi possible d’utiliser ce type de pompe à chaleur pour la production d’eau chaude sanitaire et le rafraichissement de l’air intérieur pendant la période estivale.

Quels sont les avantages de la pompe à chaleur air-sol

Très performant, la PAC sol/air vous aide à économiser jusqu’à 70 % sur le chauffage relativement à un système simple. Le logement doit être adapté, et l’installation bien faite. Ce type de pompes à chaleur fonctionne à tout moment, même en période de grand froid. Il peut assurer à lui seul le chauffage de tout le bâtiment. Vous n’avez pas besoin d’installer un appareil d’appoint. Enfin, il est éligible au crédit d’impôt.

Quels sont les inconvénients de ce type de chauffage ?

Malgré la grande performance de la pompe à chaleur sol/air, son prix allant de 8000 à 25 000 euros constitue un désavantage par comparaison aux modèles aérothermiques. Mais, il faut noter que la PAC à capteurs verticaux est plus coûteuse que celle à capteurs horizontaux. En effet, dans le premier cas, il faudra faire un forage alors que dans le second, il faut avoir un jardin assez grand d’une superficie de 200 m² au moins.

Conclusion

Somme toute, pour choisir une pompe à chaleur entre air-air, air-eau et sol-air, comparez les avantages et les inconvénients des 3 appareils. Ainsi, vous opterez pour celui qui vous convient le mieux.

You might also like

Comments are closed.