La toiture

La toiture

toiture

LES FONCTIONS D’UNE TOITURE SONT MULTIPLES ET LIMITER SON RÔLE À LA SEULE COUVERTURE DU BÂTIMENT SERAIT BIEN TROP RESTRICTIF.

Etanchéité, évacuation des précipitations (pluie, neige, grêle), isolation, résistance aux charges occasionnelles, bon accrochage au bâtiment en cas de tempête… et, last but not least, esthétique, autant de qualités qu’une toiture doit impérativement présenter. Et outre ses qualités intrinsèques, une toiture doit aussi respecter les prescriptions urbanistiques de la commune ou de la région dans laquelle la maison est implantée.

La couverture

Une « bonne » couverture de toiture dépend des critères suivants :

  1. Choisir le matériau en fonction de la région où vous implantez la maison.

Les Ministères régionaux de l’Aménagement du territoire vous imposeront souvent un matériau précis. En Ardennes, on utilise plutôt des ardoises (naturelles ou non) et en Flandre des tuiles (en terre cuite ou non).

  1. Respecter la pente minimale admise pour chaque matériau.

Suivant que le matériau de couverture est en ardoises, en tuiles, voire en plaques ondulées, une pente minimale (exprimée en degrés) doit être   Cette pente est importante pour deux raisons d’une part, elle détermine la valeur de recouvrement et d’autre part il y a un lien entre cette pente et la capillarité, laquelle dépend du matériau. Pour les ardoises, par exemple, la capilarité augmente au fur et à mesure que la pente de la toilure diminue.

  1. Utiliser du bois de charpente traité.
  2. Prévoir une sous-toiture.

Celle-ci doit être imperméable à l’eau, mais perméable à la vapeur d’eau. Elle doit ainsi permettre à la toiture de « respirer » tout en freinant l’introduction des poussières et des fines précipitations.

  1. Quand on sait qu’environ 26% de l’énergie d’une maison s’échappe par la toiture, on comprendra qu’il est particulièrement important de veiller à une bonne isolation de celle-ci.
  1. La ventilation de la toiture sert à contrer toute formation de condensation et de persistance d’humidité.

Cette lame d’air ventilée est obtenue par la création d’une entrée au niveau de la corniche et d’une sortie d’air au niveau du faîtage. Un contrelattage sera réalisé pour permettre cette circulation

  1. Respecter le recouvrement minimal. Chaque matériau exige un recouvrement précis. Ne pas le respecter – par souci d’économie, par exemple – c’est aller au-devant de problèmes d’étanchéité.
  2. Recouvrir latéralement les éléments de couverture.

On commence toujours la pose des éléments de couverture depuis le bas. Le côté est déterminé par la direction des vents de pluie, s’ils viennent de la gauche, la pose débute par la droite de manière à diminuer les risques d’infiltration.

  1. Choisir les moyens de fixation adaptés au matériau de couverture.
  1. Utiliser les pièces spéciales pour parachever le toit.

Chaque fabricant dispose de pièces spéciales (ventilation, pose de tabatières, pénétration de cheminées, rives, noues. etc.) qui servent. bien sûr, à l’esthétique en donnant une touche finale à votre toit, mais qui contribuent aussi à diminuer les risques de pénétration d’air, d’eau, de poussière, ou de petits animaux.

0 Comments
Share

Admin

Reply your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked*