Savoir percer un mur porteur sans menaces d’écroulement

Percer un mur porteur : est-ce sans danger d'effondrement ?

Un mur porteur peut-être constitué de plusieurs matériaux comme du plâtre, du parpaing ou de la brique avec cloison, généralement en béton ferraillé. Autrement dit, ces murs sont les piliers d’une maison. C’est pourquoi, ils doivent être très épais, la majorité dispose d’une couche qui fait 15 cm d’épaisseur au moins pour les constructions récentes, et un peu plus de 20 cm pour les anciennes bâtisses. Par contre, il existe aussi les murs appelés semi-porteurs, qui ne sont que des cloisons basiques, avec une profondeur qui varie de 7 cm à 9 cm.

Est-il possible de percer un mur porteur sans risque ?perceuse-mur-porteur

Effectivement, il est possible d’effectuer une ouverture sur un mur porteur, mais il n’est pas sans danger de le faire, à conditions de devoir impérativement respecter quelques règles, et prendre des précautions pour la sécurité de tous, car percer un mur porteur est asservi à des contraintes légales, ce qui oblige que cette mission doit être remise à des professionnels dans le domaine du bâtiment. Manier une perceuse est un acte délicat, qui doit être surveillé et le faire dans l’intention de percer un mur porteur fait d’elle une chose bien plus risquée, mais il est parfois nécessaire pour pouvoir faire passer des câbles, des tuyaux d’une chambre à une autre, ou même de concevoir des sorties d’aérations. Pour percer un mur porteur, une étude doit avoir été faite au préalable pour autoriser ou non une action aussi majeure, mais aussi pour savoir, en premier lieu, la possibilité d’effectuer un forage. Car en effet, le mur porteur assure la résistance du bâtiment et son aplomb et ce genre de travaux peut effectivement causer des dommages ayant des conséquences graves, jusqu’au pire des cas, un effondrement de tout l’immeuble. C’est pourquoi, ce type de travaux ne doit en aucun cas être pris à la légère.

Pouvoir percer un mur porteur en toute légalité

Dans deux cas majeurs se trouvent des obligations légales auxquelles vous devez vous soumettre, pour avoir une autorisation de percer un mur porteur, sans risquer de danger :

  • une maison individuelle ;
  • un immeuble de copropriété.

percer-mur-porteur

Dans le premier cas, le propriétaire des lieux se doit de soumettre une déclaration aux autorités compétentes, qui sont dans ce cas précis le service d’urbanisme de la mairie de sa résidence, dans laquelle il devra obligatoirement mentionner la nature des travaux qu’il souhaite effectuer dans sa maison. Cette étape est impérative, même dans le cas où le mur qu’il veut percer ne s’agit pas d’un mur de façade, c’est un geste de prévention pour la sécurité du propriétaire et des voisins. Le second cas par contre, est lorsque le mur porteur est présent dans un immeuble de copropriété, le particulier devra alors soumettre son projet auprès du syndicat de copropriété, il doit donc d’abord avoir une autorisation de l’assemblée générale, si l’ouverture arrive au niveau de l’une des parties communes. Ainsi, le copropriétaire peut modifier comme il veut la disposition de ses parties privatives, mais dans le cas des parties communes, il nécessitera de souscrire une assurance ouvrage qui couvre les dommages.

Comment percer un mur porteur d’une manière sûre ?

Le fait de faire un trou dans un mur porteur est également appelé « un forage de mur porteur », il est tout à fait possible d’en effectuer un sur n’importe quel mur de ce type, à une seule condition des plus importantes, qui est de devoir faire appel à un professionnel du domaine du bâtiment après, et uniquement après avoir eu la main sur les autorisations légales nécessaires. Le professionnel dispose de tous les outils qu’il faut pour effectuer cette manœuvre en toute sécurité, comme les couronnes diamants qui sont des mèches spécifiques qui se collent sur une carotteuse, qui s’utilise pour creuser un mur, afin de pouvoir prélever différents types de matières. L’avantage est qu’elle travaille avec une vitesse réduite, c’est donc un appareil qui se donne parfaitement au forage des murs porteurs, puisqu’elle permet un découpage minutieux du béton qui limite les percussions. Il est à noter que plus vous vous renseignerez sur les outils et les méthodes pour bien percer un mur porteur, plus vous aurez la possibilité d’exiger l’utilisation d’un outil performant pour de meilleures finitions, tout en soignant les contours du mur sur lequel le travail est fait.

Quels matériaux pour faire un trou dans un mur ? Votre choix se portera entre trois outils : le perforateur ; la perceuse ; la perceuse à percussion. Le perforateur est un outil très fort et robuste qui vous permettra de réaliser le perçage des matériaux durs comme le bois, la brique, le parpaing, le béton, le béton armé ou la pierre. Ces matériaux sont facilement trouvable dans tout type de magasin de bricolage.

Quels matériaux pour faire un trou dans un mur ?

Votre choix se portera entre trois outils :

  • le perfoperceuse-mur-lamerateur ;
  • la perceuse ;
  • la perceuse à percussion.

Le perforateur est un outil très fort et robuste qui vous permettra de réaliser le perçage des matériaux durs comme le bois, la brique, le parpaing, le béton, le béton armé ou la pierre. Ces matériaux sont facilement trouvable dans tout type de magasin de bricolage.

You might also like

Comments are closed.