Chaudière au fioul ou au mazout : avantages et inconvénients

La chaudière au mazout reste l’une des méthodes de chauffage les plus courantes. Même si elles étaient considérés comme modernes il y a quelques décennies, les chaudières au fioul perdent une partie de leur attrait par rapport aux énergies renouvelables, comme la pompe à chaleur. Ci-dessous, nous présentons la fonction, les avantages, les inconvénients et les coûts d’un chauffage au mazout et décrivons l’impact sur l’environnement du chauffage au mazout.

Comment fonctionne le chauffage au fioul ?

En principe, la fonction des systèmes de chauffage au fioul ou fuel est assez simple. L’huile est pompée dans le réservoir d’huile et chauffée. A l’aide de buses fines, elle est ensuite atomisée et pulvérisée dans la chambre de combustion de la chaudière, où elle est enflammé par des étincelles électriques. La chaleur résultante est ensuite transférée à l’eau de la chaudière, qui est ensuite transportée vers le radiateur. Les gaz d’échappement sont émis par la cheminée.

Les composants les plus importants d’un système de chauffage au mazout sont :

  • la citerne à mazout,
  • la chaudière,
  • la tuyauterie,
  • la cheminée.

Un ballon de stockage d’eau chaude peut également être utilisé pour produire et stocker de l’eau chaude sanitaire en chauffant au mazout, de sorte qu’il y ait toujours suffisamment d’eau chaude disponible. Il existe différentes variantes de la chaudière à rendement variable. Évidemment pour l’environnement, recherchez celles qui ont la meilleure efficacité énergétique.

Les chaudières à condensation modernes

Une distinction fondamentale est faite entre :

  • les chaudières à température constante,
  • les chaudières à basse température,
  • les chaudières à condensation.

chaudiere-mazoutLes chaudières à température constante sont maintenant considérées comme désuètes et peuvent ne plus être installées parce qu’elles sont inefficaces et consomment trop de combustible. De nombreuses chaudières à basse température ne sont plus fabriquées. Néanmoins, il existe encore des installations de ce système de chauffage qui ont entre 15 et 30 ans d’âge.

Actuellement, les chauffages au fioul les plus efficaces utilisent une technologie de condensation moderne. En plus de la chaleur générée par la combustion du mazout, la chaleur perdue par la cheminée est également utilisée.

Grâce à cette technologie, la consommation d’énergie est réduite jusqu’à 30 %, ce qui permet de produire une chaleur plus économique et plus respectueuse de l’environnement. Pour cette raison, il existe des subventions gouvernementales pour remplacer les vieilles chaudières par de nouvelles chaudières à condensation et vous permettre de réaliser des économies d’énergie.

Toutefois, la question se pose de savoir si la modernisation de systèmes de chauffage au mazout désuets vaut la peine d’être modernisée. En fait, il y a certaines choses qui parlent en faveur du chauffage au mazout, mais les appareils de chauffage ont aussi des inconvénients importants.

Avantages et inconvénients du mazout

chaudiere-fuelMalgré sa mauvaise réputation, le chauffage au mazout a aussi des effets positifs pour le consommateur. La fluctuation des prix du pétrole peut être un avantage. Qui s’adapte au marché, peut déterminer quand et combien de pétrole est acheté. De plus, il est également possible d’acheter de l’huile en stock dans des phases bon marché.

L’approvisionnement en pétrole et l’entretien sont également relativement simples. Comme les chauffages au mazout sont encore très populaires, l’or noir est importé de plusieurs pays, de sorte qu’il n’y a pas de goulots d’étranglement. Grâce à de nombreuses années d’expérience, les chauffages peuvent également être entretenus et réparés sans problèmes majeurs par les installateurs de chauffage.

En tant que combustible fossile, cependant, le pétrole n’est disponible qu’en quantités limitées. Même si les prochaines années seront probablement sûres, les hausses de prix pourraient se poursuivre pour des raisons politiques. De plus, la matière première huile est utilisée pour de nombreuses autres choses, comme le carburant et les produits de tous les jours, ce qui donne l’impression que le chauffage est un gaspillage.

Un autre inconvénient majeur est que la combustion du pétrole produit des gaz à effet de serre et a un impact extrêmement négatif sur le climat et l’environnement. De plus, le chauffage au mazout nécessite souvent un grand réservoir qui occupe relativement beaucoup d’espace dans les maisons. Toutefois, la décision d’utiliser ou non un système de chauffage au mazout est généralement aussi une question de coût.

Le coût du chauffage au mazout

L’achat d’une chaudière à condensation au fioul pour une maison individuelle typique coûte entre 4.000 et 7.000 euros. A cela s’ajoutent les frais d’un réservoir d’eau chaude et d’un réservoir d’huile, ainsi que les frais d’installation. Il est donc difficile de répondre en termes généraux à la question de savoir quel est le prix d’un chauffage au fioul neuf. En règle générale, il faut toutefois s’attendre à des prix compris entre 6 000 et 10 000 euros.

Consommation annuelle de mazout d’une famille

Si l’on modernise les anciens chauffages avec des technologies plus récentes, cela représente en général aussi un montant d’environ 7.000 euros.

Les coûts d’exploitation actuels sont particulièrement difficiles à estimer, car les prix du pétrole sont soumis à des fluctuations constantes. En moyenne, une maison unifamiliale consomme environ 2.000 litres d’huile par an, ce qui correspond à un prix d’environ 1.200 euros par an. D’une manière générale, il est toutefois indispensable d’utiliser la technologie des chaudières à condensation, car elle permet non seulement d’économiser des frais de chauffage, mais aussi de préserver l’environnement.

Comment le chauffage au mazout affecte-t-il l’environnement ?

Un point est indéniable avec les chauffages au fioul : ils produisent de fortes émissions de CO2 et sont donc les systèmes de chauffage les plus polluants qui soient sur le marché. Mais le fait qu’ils soient si répandus profite aussi en partie aux systèmes de chauffage. Des recherches sont menées en permanence pour trouver de nouveaux moyens de réduire les émissions afin que l’empreinte écologique des systèmes de chauffage au mazout puisse être au moins légèrement réduite.

Il existe des systèmes de chauffage hybrides qui combinent le chauffage au mazout et l’énergie solaire thermique. L’énergie solaire contribue à la production d’eau chaude et soutient le chauffage, de sorte que la chaudière à condensation au mazout n’a même pas besoin d’être mise en service certains jours. La combinaison d’une chaudière à condensation au fioul avec un système solaire est particulièrement recommandée lors de la modernisation ou du remplacement de la chaudière. Cela signifie que moins de fioul est brûlé et que l’environnement est protégé.

On s’efforce également de produire de l’huile à partir de la biomasse, qui est mélangée au mazout standard et devient donc partiellement régénérable. Toutefois, pour des raisons de protection du climat, les systèmes de chauffage au mazout ne sont pas recommandés à long terme, car ils ne peuvent tout simplement pas concurrencer les énergies renouvelables sur le plan environnemental.

Bien que les systèmes de chauffage au mazout resteront en service pendant plusieurs années, ils ne font pas nécessairement partie des méthodes de chauffage de l’avenir. Afin de pouvoir produire de la chaleur à partir de mazout de manière efficace sur le plan énergétique, il est essentiel d’utiliser une technologie de condensation ultramoderne. Cela vous permet non seulement d’économiser des coûts, mais aussi de réduire au moins un peu l’impact sur l’environnement. Toutefois, dans un souci de durabilité, il vaut la peine de passer aux énergies renouvelables.

Chaudière Mazout ou gaz

Lorsque vous devez vous chauffer, cuisiner ou pour toute autre raison, il est possible que vous deviez alimenter votre chaudière à gaz. Pour autant, avec les augmentations successives du prix du gaz, il peut arriver que vous appréhendez l’arrivée de votre facture de gaz, car le prix du kWh est au plus haut à cause du contexte international. Si vous avez une chaudière à mazout, il est vrai que vous pourrez être protégé des hausses de prix du gaz. Dans le cas contraire, il y a fort à parier que vous cherchiez une offre de gaz la plus compétitive possible. Pour savoir comment préserver votre budget, vous êtes au bon endroit.

Trouver une offre de gaz adaptée

Si vous avez opté pour le gaz plutôt que le mazout, vous devrez choisir un fournisseur d’énergie. Il faut savoir que vous pourrez trouver deux types d’offres de gaz, indexées ou encore fixes. Dans le premier cas, vous pourrez profiter d’un prix au kWh de 5 à 10 % moins chers que le fournisseur historique. Par contre, elle ne permet pas de vous protéger en cas de hausse régulière du tarif réglementé. Dans cette situation, avoir une chaudière à mazout peut vous épargner de subir la hausse du prix du gaz de ville. Dans le cas d’une offre fixe, vous pourrez profiter d’un tarif fixe pendant une ou plusieurs années. De plus, il faut que vous sachiez que le prix du kWh peut varier en fonction de votre lieu de résidence, mais aussi de votre consommation annuelle. En effet, pour un petit consommateur, le prix du kWh risque d’être plus cher qu’un gros consommateur. Pour autant, son abonnement annuel lui reviendra moins cher s’il ne dépasse pas 6 000 kWh par an.

Conclusion

Les deux sources d’énergie pour le chauffage ont longtemps été le mazout et le gaz naturel. Même si les chaudières à condensation sont à haute performance et sont donc moins polluantes, de plus en plus de ménages s’orientent vers des énergie plus propres comme la biomasse (poêle à granulés, chaudière bois) ou les pompes à chaleur qui permettront de réussir la transition énergétique et de réduire les émissions de CO2.

You might also like

Comments are closed.