Énergie

Une chaudière de 15 ans doit-elle être remplacée ?

chaudiere-15-ans

Les nouvelles normes concernant l’efficacité énergétique imposent aux foyers de disposer d’un équipement de chauffage performant et économe en énergie. installateur-chauffageRemplacer sa chaudière est aussi un acte de prévention en vue d’une panne. En effet, un appareil ayant dépassé 15 ans d’usage doit être remplacé pour bien des raisons.

Dans cet article, nous allons développer ces arguments selon lesquels il est important de changer son dispositif de chauffage. Les différentes marques sont actuellement en concurrence sur ce marché afin de trouver la meilleure solution pour se chauffer normalement sans dépenser trop d’énergie (poêle à bois ou à pellets,  chaudière à gaz à condensation, pompe à chaleur). Les innovations sont très performantes et incitent souvent à changer son chauffage, sans oublier les avantages fiscaux que l’État accorde aux travaux de transition énergétique.

Les signes précurseurs d’un remplacement de chaudière

  • Pannes récurrentes

Une chaudière est vieillissante lorsqu’elle ne peut plus fonctionner correctement. Les symptômes les plus flagrants sont les fréquentes réparations d’une partie ou du système entier, de la chaudière jusqu’aux chambres. Dans cette situation, les utilisateurs perçoivent un sentiment d’inconfort thermique et d’une baisse de la température de certaines pièces. Il en est de même pour l’eau chaude.

  • Brûleur fonctionnant intempestivement

Du fait de l’ancienneté de la chaudière, des poussières ont sûrement dû encrasser le brûleur. Les arrêts brusques apparaissent sans explication apparente. Le gaz n’arrive donc pas à s’échapper comme il se doit du brûleur. Du coup, aucune combustion ne s’opère et l’eau ne se chauffe pas normalement, ce qui entraîne une diminution du rendement calorifique. La performance énergétique est fortement diminuée.

  • Bruits anormaux

Les bruits d’un dispositif de chauffage viennent d’habitude de la pression dans la tuyauterie distribuant la chaleur dans les radiateurs. D’après les normes des constructeurs, elle devrait se trouver entre 1 et 1,5 bar. Au-dessus ou en dessous, les pertes de chaleur sont importantes.

  • Fuites de tuyauterie

Elles proviennent généralement d’un dysfonctionnement au niveau de l’étanchéité du clapet d’allumage de la chaudière, d’un condensateur ou d’un joint défectueux. Il peut également s’agir d’une pièce qui pourrait être entartrée par le calcaire contenu dans l’eau, ce qui provoque une hausse de la pression dans les tuyaux et entraîner  une panne de la chaudière.

  • Corrosion

La corrosion est due à une eau de mauvaise qualité et un traitement inadapté. Les agents actifs de ce dernier peuvent en effet causer des dégâts sur la paroi interne de la tuyauterie, des radiateurs et de la chaudière.

Les facteurs appuyant la nécessité de remplacer sa vieille chaudière

  • Gains énergétiques

Le remplacement d’une chaudière de 15 ans par un tout nouveau modèle économe en énergie peut faire gagner près de 20 % de gains de rendement, donc 20 % d’économie d’énergie. Dès que les signes avant-coureurs d’une chaudière vieillissante apparaissent, la première chose à faire est de se renseigner sur les toutes dernières technologies en matière de chauffage. D’ailleurs, certains appareils (selon la source d’énergie) peuvent avoir un rendement à hauteur de 100 %. Ce sont entre autres les chaudières à condensation, hybrides, écogénérateurs et à pompe à chaleur.

  • Rapport investissement/coût d’utilisation et d’entretien réduit

Les différentes sources d’énergie utilisées par les récents modèles d’appareils offrent un rapport investissement/coût d’utilisation et d’entretien largement supérieur comparé aux anciennes chaudières. Par exemple, le poêle à bois ou à granulé use d’un combustible 30 % plus économique que le gaz ou le mazout. La technologie de la chaudière gaz à condensation permet d’économiser près du quart de sa consommation en une année. Pour ce qui est de la pompe à chaleur, la restitution de la chaleur vaut 4 fois celle de l’énergie dépensée. Le rendement énergétique est donc de 400 %.

  • Ergonomie

Afin de faciliter l’utilisation des nouvelles chaudières, les constructeurs proposent des modèles à télécommande. Le but est de permettre aux personnes, notamment les seniors de bénéficier d’un système de contrôle à portée de main. En effet, un programmateur de chauffage est intégré dans la télécommande pour régler à distance la température et le temps de chauffe. Aucune manipulation directe sur la chaudière n’est donc nécessaire.

Conclusion :

Aucune loi n’exige de changer une chaudière après seulement 15 ans d’utilisation. Cependant, pour profiter d’un maximum de confort et économiser sur le long terme, il est crucial d’investir dans des systèmes plus performants.

Aux premiers signes de dysfonctionnement de votre vieille chaudière, il est conseillé de prendre contact avec un chauffagiste pour vous guider vers une transition énergétique adaptée à vos besoins. Il s’agit par ailleurs d’un moyen de se soumettre aux exigences de la réglementation thermique  en vigueur.

 

 

 

0 Comments
Share

Reply your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked*