Tapis escalier : critères de choix, techniques de pose et conseils

Confortable et chaleureux, le tapis n’est pas uniquement réservé à couvrir le sol du salon et des chambres. En effet, on peut parfaitement s’en servir pour habiller les escaliers. Mais encore faut-il bien faire son choix. Cependant, le tapis escalier doit être convenablement installé pour éviter les accidents. Alors quels sont les critères de choix et les techniques de pose de cette moquette ? Toutes les réponses ici.

Pourquoi poser un tapis dans vos escaliers ?

Malgré le fait que les escaliers soient utilisés comme accès, leur aspect n’est pas à négliger. La preuve, c’est que le choix des matériaux et de leur style tient un rôle essentiel dans la décoration intérieure de votre maison. Le tapis est un accessoire esthétique qui apporte un impact visuel plus ou moins efficace de même qu’un aspect plus design et esthétique aux escaliers. Mais, le choix d’un tapis escalier n’est pas qu’esthétique.

En plus de la rapidité de pose, cet objet permet de :

  • donner un coup de jeune à vos escaliers ;
  • réduire le bruit lorsque quelqu’un passe ;
  • protéger le matériau des poussières et des saletés pour le préserver de l’usure ;
  • limiter la sensation de froid ;
  • augmenter le confort sous le pied ;
  • réduire les risques de chutes.

Comment bien choisir le tapis escalier ?

Pour bien choisir le tapis d’escalier, vous devez prendre en compte un certain nombre de critères.

Quelles dimensions pour votre tapis escalier ?

tapis escalierContrairement à la moquette, le tapis escalier ne recouvre pas totalement les marches. Pour une question d’esthétique et pour obtenir une harmonie visuelle, il est recommandé de laisser environ 10 cm visibles de chaque côté du tapis. Pour cela, avant le choix d’un modèle, vous devez penser à considérer les dimensions des marches de vos escaliers, dans leur longueur, mais également dans leur largeur.

On retrouve sur le marché des tapis escalier mesurant entre 50 et 120 cm pour les dimensions standards. Toutefois, vous pouvez fabriquer un tissu sur mesure pour avoir une taille convenable. Alors, comment avoir une estimation de la mesure de la zone à couvrir ?

La prise de mesure de votre escalier

Pour un escalier droit, faites l’addition des mesures d’une marche, d’un nez-de-marche et d’une contremarche. Multipliez cette mesure par le nombre total de marches et vous obtenez une dimension en mètre linéaire. Par mesure de sécurité, on recommande d’ajouter au résultat l’équivalent de deux ensembles de marches.

Pour un escalier à manches tournantes, il faut mesurer la marche droite, le nez et la contremarche. Ensuite, vous devez mesurer la marche arrondie à l’endroit où elle est plus large + la contremarche + le nez-de-marche.

La qualité

Outre les dimensions de l’escalier, un autre critère de choix du tapis escalier est la qualité de ce dernier. En effet, étant donné qu’il s’agit d’un espace de passage régulier, vous devez opter pour des matières résistantes. Aussi, pour plus de sécurité, misez sur une qualité antidérapante.

L’esthétique

En dehors de l’aspect fonctionnel, il ne faut pas négliger le côté esthétique. Pour le choix des couleurs, on distingue des sobres (couleurs unies bleue, rouge, beige) et des décalés (couleurs vives, impression zèbre ou léopard). Concernant les motifs, on trouve des tapis classiques style grand siècle français, des tapis originaux ou des motifs d’arabesques orientales.

Comment se fait la pose du tapis escalier ?

Pour couvrir votre escalier de tapis, vous avez le choix entre deux types de pose : la pose collée et la pose tendue.

La pose collée du tapis escalier

Elle consiste à encoller chacune des contremarches et marches de même que le dossier du tapis escalier grâce à un peigne cranté, puis à poser le revêtement. Il faut toujours commencer par le haut de l’escalier et dérouler progressivement. Pour des marches tournantes, coupez le revêtement à la dimension adéquate pour chacune des marches. La jonction doit être faite sous le nez-de-marche pour qu’elle reste invisible.

La pose tendue

Elle consiste à utiliser des clous de tapissier pour fixer le tapis escalier au niveau de l’angle entre la contremarche et le nez-de-marche. La seconde fixation se fait dans l’angle entre la marche suivante et la contremarche. Veillez à ce que le revêtement soit parfaitement tendu à l’aide d’un « coup de genou ». Le tapis escalier se pose également grâce à des bandes aggripantes.

Conclusion

En somme, le tapis escalier est un accessoire très utile tant sur le plan esthétique que fonctionnel. Pour le choisir, vous devez prendre en compte sa qualité, son esthétique et les dimensions de vos escaliers.

You might also like

Comments are closed.