Comment créer un mini potager sur un balcon ?

Un mini potager sur balcon peut être aussi compliqué ou simple que vous le souhaitez. Vous pouvez dépenser des centaines d’euros ou en obtenir pour très peu d’argent. Avec le choix des plantes et des contenants, vous pouvez soit faire un jardin de balcon relativement facile à entretenir, soit faire un potager de ferme complet. Cela dépend de votre espace, de la lumière et de l’exposition, ainsi que du temps, de l’énergie et de l’argent que vous voulez dépenser.

mini-potager

Par où commencer pour cultiver sur son balcon ?

Il y a certaines questions que vous devez vous poser avant de commencer à cultiver. Les balcons sont généralement des microclimats, qui diffèrent considérablement du climat au sol. Il peut même y avoir des microclimats différents sur un petit balcon. Si une zone est ombragée, cela peut être un climat, si une autre zone est exposée au vent, c’est un climat différent.

Les conditions sur les balcons peuvent être extrêmes, avec d’énormes fluctuations de température. De plus, les traitements de surface peuvent influer sur la température de votre balcon et sur sa capacité à conserver la chaleur au fil du temps. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de belles plantes pour presque toutes les conditions possibles.

L’astuce consiste à bien comprendre l’environnement et apprendre à cultiver avant de planifier votre jardin. Si vous prenez le temps d’évaluer réellement vos conditions, vos chances de réussite dans le jardinage seront grandement améliorées.

Quelle taille fait à peu près mon espace  ?

Même si votre espace est riquiqui, vous pourrez quand même avoir un petit potager. Les escaliers de secours et les rebords de fenêtres peuvent facilement devenir des espaces verts productifs. Il est utile de penser votre espace en trois dimensions.

Si votre balcon dispose d’espaces verticaux, vous pourrez planter ou accrocher des jardinières. S’il n’y en a pas, vous pourrez quand même faire des choses étonnantes pour créer un espace vertical. De l’empilage des pots à la création de treillis, il y a des façons d’utiliser tous vos petits espaces pour aménager un potager et récolter des fruits et légumes.

Est-ce que le soleil arrose bien l’espace ?

De nombreuses personnes ont tendance à surestimer le nombre d’heures d’ensoleillement direct qu’un espace reçoit. Cela est encore plus vrai sur un balcon. Les bâtiments ou les murs peuvent bloquer le soleil dans certaines parties. Vous devez évaluer avec précision le nombre d’heures d’ensoleillement direct de chaque endroit où vous voulez faire pousser des plantes.

Pour ce faire, vous devrez chronométrer méthodiquement avec une montre, ou bien vous procurer un outil de jardinage appelé calculateur solaire. Vous devez également le chronométrer pendant votre saison de culture, car lorsque le soleil se déplace dans le ciel, les résultats varient de l’hiver à l’été.

Quelle température pour quelle plante ?

En effet, les balcons et les toits peuvent retenir une grande quantité de chaleur. Toutes les plantes ne poussent pas dans des conditions de chaleur extrême, il est donc préférable d’en tenir compte lorsque vous voulez créer un potager. La laitue ne poussera pas sous une chaleur extrême, les plantes grasses, par contre, oui.

Le vent sera-t-il un allié ?

Certaines plantes supportent le vent, d’autres se recroquevillent et meurent. Vous devrez choisir les plantes qui s’adaptent à votre environnement ou, dans une certaine mesure, modifier votre espace pour en élargir la palette de plantes. On distingue de nombreux moyens de créer des brise-vent pour protéger les plantes plus fragiles. Vous n’aurez qu’à planter des plantes plus grandes qui supportent le vent, devant les plus fragiles.

Vous pouvez également mettre les plantes qui n’aiment pas le vent dans des pots ou bacs bas, près du sol pour leur donner plus de protection. Le vent assèche très vite les plantes, donc si votre région est venteuse, vous devrez compenser cela avec un système d’irrigation goutte à goutte, en obtenant des pots auto-arrosant ou en arrosant fréquemment vos plantes, parfois plusieurs fois par jour.

Quels soins suis-je prêt à accorder à mon potager sur balcon ?

Non, il n’y a pas de plantes insouciantes ou infaillibles. Sauf si elles sont en plastique ou… mortes. Toutes les plantes ont besoin de soins. Toutes les plantes ont besoin d’eau, et la plupart ont besoin d’être nourries. Dans cette vérité, il y a un large éventail de besoins, de soins et de degrés de difficulté et il y a des moyens de minimiser la quantité d’eau et de nourriture que vous avez à leur donner.

Pensez à l’attention que vous accorderez à vos plantes et posez-vous les questions suivantes :

  • Êtes-vous disponible et voulez-vous arroser ce qui peut l’être plusieurs fois par jour ?
  • Voyagez-vous beaucoup ? Si vous voulez ou devez minimiser vos soins, il existe des options. Vous pouvez installer un système d’irrigation au goutte-à-goutte, utiliser des pots auto-arrosant avec de grands réservoirs, obtenir des plantes résistantes à la sécheresse et nécessitant peu de soins ou même payer quelqu’un pour arroser à votre place.
  • Alors, prêt à jardiner votre petit jardin comme un jardinier ?

Quel contenant pour quelles plantes ?

Avant de commencer la plantation sur balcon, il est important que vous soyez sûr du poids que le balcon peut supporter. Le compost humide et les pots en pierre ou en terre cuite peuvent être étonnamment lourds. Vous pouvez opter pour des récipients légers en plastique ou en résine, bien qu’ils puissent être facilement emportés par le vent, s’ils ne sont pas fixés en place, en cas de forte bourrasque.

Il existe également des composts légers, spécialement conçus pour la culture en récipient, qui méritent d’être pris en considération. Bien choisir le contenant est essentiel, car il implique les légumes qui pourront y être cultivés. mini-potager-balconOptez pour des pots d’une profondeur variant entre 15 et 20 cm. Ceux-ci peuvent accueillir des herbes aromatiques, des radis, des salades, laitues, des haricots verts, etc.

Pour planter des fenouils, des blettes, des épinards, des tomates cerises, des poivrons, des oignons, des aubergines, des courgettes, des courges, des concombres…il vous faudra des pots plus profonds : 45 cm de profondeur environ. Vous aurez aussi besoin de pots plus grands pour la culture des carottes, des pommes de terre et des betteraves. Les pots en terre cuite se brisent vite en cas de gel, mais laissent mieux respirer les racines.

Conclusion

Créer son potager offre de nombreux avantages. Vous avez sous la main des légumes et fruits comestibles possédant de nombreux éléments nutritifs pour la santé. Néanmoins, cultiver un potager sur un petit espace surélevé demande certaines connaissances. Alors, n’hésitez pas à vous renseigner notamment dans une jardinerie, sur le sujet avant de cultiver un potager.

You might also like

Comments are closed.