Que faut-il savoir sur les faux plafonds ?

Faire un faux plafond : comment faut-il procéder ?

Le faux plafond est ce qui va recouvrir votre plafond originel qui pourrait être très endommagé, mais aussi dont l’isolation n’est pas très performante. Mais ce n’est pas tout car le faux plafond peut très bien donner un beau rendu à une pièce de votre intérieur.

Si vous avez un plafond trop haut, le faux plafond pourra venir le baisser afin de rendre votre pièce harmonieuse.

Il faut savoir que le faux plafond va permettre de rénover l’ancien plafond en venant directement le cacher, ce qui est esthétique et durable.

L’autre avantage du faux plafond, c’est qu’il va servir également d’isolation. Mais comment faire un faux plafond ?

Quels sont les différents types de faux plafonds ?faux-plafond-blanc

La structure du faux plafond est assez complexe, mais solide.

Le faux plafond est par définition composé de plusieurs éléments qui sont eux-mêmes liés à une ossature faite en métal. Cette ossature va être rattachée à ce qu’on appelle des suspentes qui vont être à leur tour fixées sur une autre structure qui sert de support.

Il existe plusieurs types de faux plafonds, à savoir :

  • le faux plafond tendu ;
  • le faux plafond en plâtre ;
  • le faux plafond suspendu en bois ;
  • le faux plafond suspendu en PVC ;
  • et enfin, un faux plafond suspendu métallique.

Le faux plafond tendu est une structure très difficile à faire, bien qu’il soit le plus à la mode. Mais il faut savoir qu’il ne sera pas possible d’entamer des modifications une fois le faux plafond posé. Donc réfléchissez bien au modèle avant de faire quoi que ce soit.

Le plafond suspendu en plâtre est quant à lui simple à mettre, mais aussi économique. Sa pose va quand même nécessiter une habilité, surtout en ce qui concerne les finitions.

Le plafond suspendu en bois peut rendre votre pièce chaleureuse. Le bois étant un matériau noble, votre pièce va radicalement changer en apportant à cette dernière un peu de chaleur, mais aussi beaucoup de style.

Le plafond suspendu en PVC est un faux plafond qui est à la fois pratique, mais aussi économique, de plus, vous pouvez trouver plusieurs couleurs afin que vous puissiez jouer avec les tons selon votre fantaisie.

Le faux plafond suspendu métallique n’est pas fait pour les maisons ou intérieurs simples, mais convient plutôt aux lofts.

Le faux plafond utilise une armature faite de rails mais aussi de solives. Avec le faux plafond, vous pourrez avoir une belle ambiance claire et lumineuse, mais aussi une isolation thermique et phonique.

Comment faire un faux plafond ?faux-plafond-bois

On vous le dit tout de suite, le faux plafond est fait par un professionnel, car la pose, bien qu’elle soit plus ou moins difficile, va nécessiter surtout des finitions de haute importance. En effet, ici, le savoir-faire et le professionnalisme vont entrer en compte pour que vous puissiez avoir un faux plafond parfait et solide, que vous pourrez garder pendant de longues années.

Voici comment se passent les étapes de la pose d’un faux-plafond :

  • on installe tout d’abord les suspentes sur les solives ;
  • ensuite, on va procéder à la fixation des rails directement sur les suspentes ;
  • on va poser l’isolant phonique et thermique ;
  • le passage des gaines pour les câbles va alors pouvoir se faire ;
  • le passage des autres canalisations ;
  • enfin, on va poser les plaques extérieures et faire les finitions.
  • le faux plafond peut se faire selon plusieurs modèles : en cercle, carré, rectangle, etc

Combien cela coûte-t-il de refaire son faux plafond ?faux-plafond-poutres

Le prix des types de faux plafond se fait au mètre carré.

Prenons pour exemples :

  • le faux plafond tendu : 70 euros le m², 1050 euros le travail pour 15 m² ;
  • le faux plafond suspendu en plâtre : de 15 à 40 euros le m², 3850 euros pour le travail de 35 m² ;
  • le faux plafond suspendu en bois : de 15 à 80 euros le m² ;
  • le faux plafond suspendu en PVC : de 20 à 60 euros le m² ;
  • quant au faux plafond suspendu métallique, le prix va de 150 à 250 euros le m².

Cependant, il faut compter en plus la peinture et les divers autres matériaux comme les gaines techniques, VMC, etc.

You might also like

Comments are closed.