Construction

Comment choisir son escalier ?

comment-choisir-escalier

Maintenant éclairé sous un jour nouveau, l’escalier est devenu un objet de décoration à part entière. escalier-tremieMais quand on voit la diversité des modèles, il est normal de se sentir un peu perdu !

Voici quelques conseils pour vous aider dans la quête de l’escalier idéal.

Les différents types d’escaliers

Les plus traditionnels sont les escaliers droits, ou à l’escalier à quart tournant. Petit bonus : on peut créer un espace de rangement tendance et pratique en dessous de ce dernier.

Son petit frère, l’escalier 2/4 tournant (avec deux angles à 90 degrés), est un intermédiaire. Il est bien plus pratique que son cousin en hélice, mais il nécessite quelques conditions au niveau de la trémie.

L’escalier en colimaçon ou hélicoïdal : il est parfait pour les petites pièces et est autoportant. Mais il existe quelques désavantages : il est très peu pratique en tant qu’escalier principal au quotidien, et ne permet pas le passage de gros meubles. Il peut être rond ou carré.

2. Les conditions pour choisir son escalier

La forme de votre trémie

C’est l’espace réservé dans un plancher pour laisser passer un escalier. C’est le premier critère qui déterminera la forme de votre escalier.

  • si votre trémie est longue et étroite, préférez un escalier droit.
  • si votre trémie est courte, choisissez un escalier ¼ tournant.
  • si votre trémie est carré, il est conseillé de prendre un escalier 2/4 tournant.
  • si votre trémie est vraiment petite, préférez un escalier hélicoïdal.

La place dont vous disposez pour votre escalier

Un escalier prend en moyenne 4 à 6 mètres carrés au sol. Selon l’espace dont vous disposez, vous devrez vous tourner vers un petit modèle ou vous faire plaisir si vous avez la place :

  • L’escalier droit ou à ¼ tournant sont ceux qui prennent le plus de place.
  • Le 2/4 tournant prend moins de place que les précédents.
  • L’escalier en colimaçon, ou hélicoïdal est celui qui prend le moins de place.

L’usage que vous allez faire de cet escalier

Pour des passages fréquents, il est plus confortable de choisir un escalier large, de 80 cm minimum. Plus pratique au quotidien, et cela vous permettra de faire passer des gros meubles. Pour cela, l’idéal est l’escalier droit, ¼ tournant voire 2/4 tournant.

Si vous ne vous servirez pas beaucoup de l’escalier, vous pouvez vous tourner vers des escaliers escamotables : pliants ou coulissants, ils seront parfait pour atteindre des pièces peu fréquentées, et ne prendront que très peu de place.

Standard ou un escalier sur mesure ?

Quels sont les cas où le sur-mesure est conseillé ? Lorsque votre ancien escalier est atypique, ou que votre trémie n’est pas de dimensions standards, vous devrez faire un escalier sur-mesure. Mais si vous ne rencontrez pas ces difficultés, vous pouvez tout de même commander un superbe escalier personnalisé selon votre goût. Tout dépendra de votre budget.

Votre budget pour l’escalier

Le prix d’un escalier dépend de la forme qu’il a et de la matière avec laquelle il est fabriqué. L’escalier droit reste le plus économique, et la matière la moins chère est le bois. Les premiers prix d’un escalier en bois droit tournent autour des 800 euros. Cela peut dépendre aussi de l’essence choisie.

Pour les escaliers de forme plus complexe, les prix débutent aux alentours de 1500 euros avec des variations selon les matières choisies.

Enfin, le matériau le plus cher est le métal.

N’oubliez pas que vous pouvez mixer les matériaux si vous souhaitez faire baisser le prix d’un escalier ! La rampe, l’habillage des marches, la main courante ne sont pas forcément à posséder dans le même matériau.

3. Les types de matériaux pour un escalier

Tout va dépendre de vos goûts et de l’usage de l’escalier.

Le bois

C’est un matériau classique et traditionnel. Néanmoins, on ne peut pas choisir n’importe quel bois. Il vaut mieux utiliser de préférence les bois durs, tels que le chêne et le hêtre. Toutefois, le sapin est utilisable et apportera une touche plus moderne à votre intérieur. Vous pouvez choisir une finition mate, brillante ou satinée. L’inconvénient du bois est qu’en vieillissant, il aura tendance à craquer.

Le métal

Aluminium ou Inox, il donnera un aspect industriel, épuré et résolument contemporain. Il permet de laisser passer la lumière avec son absence de contremarche. Pour casser son aspect froid, vous pouvez y mettre des touches d’autres matériaux, comme des marches en bois. Il a besoin d’un entretien fréquent s’il est en Inox. L’aluminium est très résistant et ne nécessite que peu d’entretien.

L’acier

Il donne également un design industriel et épuré. Il doit subir un traitement anti rouille mais peu d’entretien. Les marches en métal ont tendance à résonner quand vous y posez le pied. Il se raye moins facilement que l’inox ou l’aluminium.

Un escalier béton

Un rendu visuel vraiment magnifique, mais attention : la pose de ces escaliers demande une mise en œuvre très lourde. Beaucoup de finitions sont possibles avec ce matériau : carrelage, bois… L’entretien d’un escalier en béton  est très facile, mais dépendra des finitions que vous aurez effectuées.

La pierre naturelle

Un effet classe absolu, mais un prix en conséquence. C’est le plus solide et le plus durable des matériaux. Si vous craquez pour la pierre, évitez de la prendre trop lisse pour limiter les risques de chute. La mise en œuvre est également fastidieuse.

La pierre composite

Mélange de granit moulu et de résine, il résiste très bien à l’usure et aux rayures. Il est disponible dans un innombrable choix de couleurs qui durent dans le temps.

Le verre

Il donne un superbe effet lumineux, mais un entretien très fréquent dû aux traces qui s’y feront rapidement.

4. Autres accessoires pour votre escalier

Les contremarches : avec ou sans ?

Partie verticale de la marche de l’escalier, la contremarche sert surtout à un but esthétique. Néanmoins, si vous avez des enfants, il est plus sécurisant pour eux de monter un escalier plus fermé. Si vous préférez un aspect lumineux et contemporain, vous pouvez abandonner les contremarches.

Le garde-corps : indispensable ou non ?

Il est obligatoire d’installer un garde-corps, pour éviter les chutes des personnes âgées et des enfants. Si l’escalier est raide, elle aidera et sécurisera la montée et la descente.

Le revêtement anti-chute

Ce revêtement antidérapant permettra de sécuriser encore plus l’escalier et limitera les chutes. Il est préconisé si vous avez des enfants jeunes, mais pas obligatoire. Nous vous conseillons de vous tourner vers des vernis et des peintures antidérapantes, car les revêtements autocollants ont tendance à se décoller avec le temps.

 

0 Comments
Share

Reply your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked*