Énergie

Quelles sont les règles pour l’entretien de ma chaudière et de ma cheminée ?

regles-entretien-chaudiere-cheminee

L’entretien de la chaudière et de la cheminée est indispensable afin de protéger leur utilisateur de tout risque d’intoxication ou d’incendie. installateur-chauffageLe gaz est un composé invisible et inodore. Toutefois, une fuite peut entraîner des maux de tête et des étourdissements conduisant vers une mort lente. De même pour le monoxyde de carbone dégagé par la cheminée. Ainsi, quelques règles sont à suivre pour éviter ce genre d’incident.

L’entretien d’une cheminée

Une cheminée s’entretient de plusieurs manières. Les techniques sont différentes selon les dépôts de particules de combustion et de suies dans les conduits et canaux.

Procédures simples d’entretien

  • Suppression des cendres

Lorsque l’on brûle du bois dans la cheminée, des cendres viennent se déposer sur le bas de celle-ci. Or, une quantité trop excessive peut empêcher l’alimentation du feu en air, ce qui entraîne une mauvaise combustion. Pour y remédier, il faut retirer régulièrement cet excès en veillant à ne pas déformer la grille du foyer.

  • Nettoyage des parois du conduit de cheminée

Du fait de la combustion, les parois internes de la cheminée et du conduit d’évacuation sont recouvertes de rejet de particules. Il s’agit des suies qui altèrent la qualité de la combustion. Des séances de nettoyage régulier sont indispensables pour maintenir le bon fonctionnement de la cheminée.

Procédures exceptionnelles

  • Ramonage du conduit d’évacuation

La réglementation concernant le ramonage est très stricte. À chaque département correspondent des règles sanitaires qui exigent que les conduits d’évacuation des gaz et des particules de combustion soient maintenus en bon état de sécurité et de fonctionnement. Ils doivent donc faire l’objet d’un ramonage, d’une vérification et d’une certification de ramonage. Par ailleurs, la fréquence d’entretien annuel est de deux fois par an, dont un spécialement réalisé pendant la période de chauffage.

  • Maintenance du déflecteur

Le déflecteur est la partie de la cheminée qui empêche la remontée des flammes dans le conduit. Pour l’entretenir, il faut enlever délicatement les suies qui s’y sont collées en se référant à la notice du fabricant. Cela est nécessaire afin de ne pas obstruer la circulation de l’air chaud et froid.

  • Récurage des canaux de circulation de fumée

Ces canaux sont des installations qui se trouvent autour de l’insert de la cheminée. Ils permettent de récupérer une partie de la chaleur produite et de le renvoyer dans la pièce. Pour les récurer, il suffit d’insérer un goupillon dans les trappes d’accès et de faire des mouvements de ramonage pour détacher les suies de la paroi.

  • Décrassage de la circulation d’air de la cheminée

L’air chaud réchauffé par la cheminée passe par une circulation d’air qui est souvent salie par des suies. Un balayage au goupillon permet de les enlever afin d’éviter d’avoir de l’air sale sortant de la cheminée.

L’entretien de la chaudière

Le but de l’entretien d’une chaudière est d’éviter les risques d’intoxication au gaz ou au monoxyde de carbone. Un contrat de maintenance peut non seulement assurer la sécurité des personnes mais aussi garantir une meilleure combustion et  performance de la chaudière

  • Inspection de la chaudière

La vérification de l’état d’une chaudière est réalisée par un chauffagiste professionnel et qualifié possédant un certificat. Les éléments concernés par cette inspection sont normalement le brûleur, le corps de chauffe, les dispositifs de sécurité de l’appareil, le système de distribution de la chaleur et le conduit d’évacuation.

  • Nettoyage et réglage

Sur une chaudière au fioul, le nettoyage concerne le brûleur, un des éléments qui assurent la combustion. Cette procédure de maintenance a pour objectif de déceler l’apparition d’éventuelles fuites et un mauvais fonctionnement de la pompe ou des électrodes.

Le gicleur est également une pièce maîtresse sur ce type de chaudière. Selon l’avis du chauffagiste, il se peut qu’il soit obligé de le remplacer par un neuf.

En ce qui concerne le réglage, cela touche plusieurs points comme la distance de réglage des électrodes, la position de l’accroche-flamme, etc.

  • Évaluation des polluants atmosphériques

L’évaluation commence par une mesure du taux de CO2 dégagé par la chaudière qui doit être conforme aux normes. Ensuite, le chauffagiste opère un réglage du brûleur en effectuant en même temps une analyse des fumées et de leur qualité.

Conclusion :

En somme, les règles en matière de maintenance de la chaudière et d’entretien de la cheminée sont très contraignantes du point de vue technique, mais aussi en termes de coût. Néanmoins, elles permettent de prévenir les risques pour les utilisateurs. Les réglages réalisés lors de cette maintenance amélioreront d’ailleurs les performances de votre chaudière et contribueront à préserver l’environnement.   La prévention par quelques entretiens réguliers est la meilleure manière d’éviter les dangers liés à l’utilisation de ces systèmes de chauffage.

 

0 Comments
Share

Reply your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked*