Pourquoi construire une maison en bois ?

La construction en bois est plus qu’un simple jeu de construction, il s`agit bel et bien d’une philosophie. Le bois est un des matériaux de construction les plus anciens, mais au cours des siècles et suite aux avancées successives de la technologie, il a notamment été supplanté par la brique. Néanmoins, la tendance marque un certain retour à la construction de maisons en bois.

Le bois comme matériau de construction ?

maison-ossature-boisUn très vieux dicton chinois dit « Si tu es malade, va voir le docteur. S’il ne peut t’aider alors va habiter dans une maison en bois ». Savez-vous aussi que depuis des siècles et encore à l’heure actuelle, 98 % de toutes les maisons individuelles aux États-Unis, au Canada et dans les pays scandinaves, sont construites exclusivement avec des systèmes de construction en bois ?

En Belgique également, des milliers de maisons par an sont réalisées intégralement en bois. Le bois est un matériau de construction naturel, esthétique, sain, durable et agréable. Il n’est donc pas étonnant que la construction en bois soit revenue plus que jamais à l’ordre du jour l2% des demandes de permis de bâtir actuelles concernent des habitations en bois.

La gestion correcte et écologique de nos forêts fournit une source inépuisable d’un matériau pouvant se régénérer Sur le plan de l’éco-bilan, le bois est l’un des plus favorables (si pas le plus favorable) par rapport à beaucoup d’autres matériaux de construction. Tout comme un banquier qui ne touche jamais à son capital mais, au contraire, met tout en œuvre pour l’accroître, aucun forestier ne prélèvera plus que ce que la forêt est capable de produire. Enfin, et contrairement à beaucoup de préjugés et d’idées reçues, l’étendue de la forêt belge continue à s’accroître.

En construction et en rénovation

Dans la rénovation comme dans la construction neuve, votre principal souci est de consommer un minimum d’énergie. Mais vous n`avez pas envie de vivre dans une maison totalement hermétique. Votre objectif, doit alors d’être dans une habitation qui consomme un minimum d’énergie, renouvelle l’air intérieur de la maison, évacue la vapeur d’eau produite dans votre habitation (salle de bains, cuisine, buanderie, respiration des personnes et animaux domestiques), tout en étant, en même temps, relativement étanche à l’air.

Pour les agrandissement aussi

Si la surface habitable de votre maison est devenue trop réduite par rapport à vos besoins, vous devriez envisager de construire une extension. Pour ce type de construction, le bois est aussi une solution idéale tant pour la structure avec des poteaux en bois que pour le bardage dont l’esthétique se mariera mieux avec votre maison traditionnelle.

Les types de structures pour construire une maison en bois

Le bois est un matériau polyvalent qui permet d’exécuter des constructions au moyen de différents systèmes constructifs, comme les poutres et les piliers ; les portiques en bois lamellé, les charpentes en bois ou les panneaux autoportants.

Dans le cas de la construction avec des poutres lamellées de grande section, nous devons tenir compte du fait que cela implique l’importation de bois provenant des forêts nordiques ou allemandes, ce qui laisse une empreinte écologique considérable en termes de transport. De plus, l’utilisation de colles toxiques, très nocives pour la santé, est nécessaire pour coller les différentes couches entre elles.

Si, par contre, nous optons pour des systèmes de charpente en bois massif ou des panneaux autoportants avec de petites sections de bois, nous pourrons réaliser une construction en bois beaucoup plus écologique et respectueuse de l’environnement.

Quelles essences de bois utiliser pour un projet de construction ?

Lors de la sélection du type de bois à utiliser pour construire, il est important de tenir compte de ses propriétés. En général, nous pouvons différencier les types de bois en tendre et dur.

Bois tendres

Pour la construction, il est plus courant d’utiliser des bois tendres, car le terme tendre ne signifie pas peu de résistance, au contraire. Ils sont résistants, économiques, légers et faciles à travailler. Les plus courants sont le pin, le douglas, le sapin ou le cèdre.

Bois durs

Les bois durs, au contraire, sont plus difficiles à travailler et plus chers, mais ils permettent des finitions plus attrayantes, c’est pourquoi ils sont utilisés surtout en ébénisterie. Les exemples les plus courants sont l’acajou, le chêne, le charme ou le hêtre.

Les avantages de construire en bois

il est très important de prendre en compte les caractéristiques du bois comme matériau.

C’est un matériau naturel, avec une capacité d’isolation suffisante qui nous permet de construire des sections de mur très étanches et dont l’isolation est continue de sorte que nous parvenons à annuler les ponts thermiques.

De plus, le bois possède d’excellentes qualités structurelles étant très résistant à la flexion, à la compression et à la traction.

Cependant, c’est un matériau qui ne présente pas une trop grande inertie thermique, une qualité qui, bien qu’elle ne nous permette pas d’emmagasiner de la chaleur à travers les murs, nous permettra de travailler sur des stratégies telles qu’une haute isolation de la structure qui nous permettra de chauffer la maison rapidement.

1-. Source d’économie d’énergie

ossature-boisDe par sa porosité importante, le bois est naturellement un mauvais conducteur de chaleur La température d’une cloison, d’un sol ou d’un plafond en bois est parfaitement en équilibre avec la température ambiante de l’air d’une pièce. De cette façon, une pièce peut être exclusivement chauffée par rayonnement Au lieu d’un chauffage à 22 ou 23°C. une température de 18 à 20°C suffira. Une telle ambiance, bénéfique pour l’homme, permet une économie réellement importante sur les dépenses de chauffage. L’équilibre de température évite en outre les courants d’air.

Le fait que le bois soit un mauvais conducteur de chaleur est très important dans la conception des planchers. Un sol froid est souvent à l’origine de problèmes de santé tels que rhumes, rhumatismes, etc. Une construction en bois se caractérise par une très faible déperdition de chaleur et, même une fois refroidie, une pièce peut être réchauffée rapidement.

De plus, le bois peut, en fin de cycle, servir comme bois à brûler ou comme compost, sans pour autant polluer l’air ou l’eau souterraine.

Réchauffement climatique

Pour élaborer 1 m3 de bois, il faut retirer de l’atmosphère 1 tonne de CO2. Mais le bois ne s’arrête pas là ! Lorsque 1 m3 de bois est utilisé, c’est une tonne supplémentaire de CO2 gagnée ! En effet, le bois, matière peu énergivore, remplacera d’autres matériaux qui auraient provoqué l’émission d’une tonne de CO2 de plus que le bois pour leur fabrication/transformation.

Pensez aux autres aspects énergétiques

En matière d’inertie thermique, comme en matière d’étanchéité, les caractéristiques des matériaux sont moins déterminantes que des éléments relatifs à la conception, tels que :

  • l’orientation du bâtiment,
  • la ventilation,
  • l’importance des ouvertures,
  • la limitation de l’ensoleillement direct…
  • et des éléments relatifs à la mise en œuvre, comme l’étanchéité des parois, les raccords avec les baies, la continuité de l’isolant ….

Le bois permet de construire un maison passive ou au moins basse consommation avec de grandes vertus écologiques.

2-. Le bois est flexible

Un sol dur, non élastique, peut être à l’origine de fatigue et douleurs au niveau de la voûte plantaire et ceci, particulièrement dans les endroits, tels que les cuisines, où l’on est obligé de stationner debout. De par leur élasticité, les sols en bois constituent une bonne solution à de tels inconvénients.

3-. Le bois se comporte bien en cas d’incendie

Cela peut sembler bizarre, mais c’est ainsi : le bois ne s’enflamme que difficilement. Des tests en laboratoire démontrent que le bois ne s’enflamme qu’après 60 minutes. Les statistiques prouvent qu’une maison en bois ne court pas plus de risques qu’une autre de brûler.

Une maison en bois répond donc à toutes les exigences de tenue au feu.

4-. La souplesse du bois

La légèreté des cloisons intérieures non portantes permet de modifier à loisir la disposition et les dimensions des pièces. Les matériaux de parachèvement ne font générale- ment pas partie intégrante de la construction portante, il est donc aisé de modifier à peu de frais l’aspect intérieur et/ou extérieur de la maison. Pour la même raison, le parachèvement extérieur peut satisfaire à toute exigence urbanistique.

Grâce aux cavités des parois, toutes les canalisations peuvent évidemment y être aisément encastrées et toute canalisation supplémentaire peut y être placée ultérieurement.

Les qualités intrinsèques du bois comme matériaux

1-. Le bois respire

L’air d’une pièce doit être renouvelé régulièrement. Le bois garantit un changement d’air ininterrompu, même dans les pièces hermétiquement fermées. Il est dès lors très important de ne pas obstruer les canaux naturels du bois d’une façon irréfléchie, en utilisant en quantité excessive de produits tels que les peintures, les vernis ou autres produits chimiques.

2-. Le bois est hygroscopique

Le caractère hygroscopique du bois évite la condensation dans l’habitat, même dans les conditions climatologiques les plus défavorables. Les pores du bois absorbent l’humidité présente dans l’air jusqu’à saturation. Si la vapeur se condense, l’humidité excédentaire est rendue à l’air intérieur ou extérieur ce qui évite des dégâts dus à la condensation, pour autant que la circulation de l’air ne soit pas entravée.

3-. Le bois absorbe les vapeurs et les gaz

Les pores du bois assurent l’absorption des vapeurs et des gaz nocifs. L’air est purifié et filtré lors de son passage à travers le bois. Les mauvaises odeurs disparaissent à condition que la surface du bois soit assez importante.

4-. Le bois sent bon

Le bois diffuse une odeur rafraîchissante et agréable. Ceci est dû à l’odeur même du bois et à sa capacité d’absorption.

5-. Le bois est un mauvais conducteur d’électricité

De par sa nature, le bois sec est un mauvais conducteur d’électricité, par opposition aux métaux qui peuvent être à l’origine, à l’intérieur de la maison, de la diffusion de champs de champs électromagnétiques ou de champs d’induction. Ces perturbations, négatives pour l’organisme, peuvent se révéler génératrices de stress.

6-. Le bois absorbe les bruits

Grâce à sa porosité importance, le bois absorbe les bruits, contrairement à d’autres matériaux de construction qui reflètent les ondes sonores. Les cloisons en bois limitent le passage du bruit, ce qui assure une ambiance reposante et sereine.

7-. Le bois possède une palette de teintes agréables

La couleur naturelle du bois procure une sensation de chaleur. Elle n’énerve jamais, contrairement aux couleurs artificielles. Les couleurs n’ont d’ailleurs pas seulement qu’une influence psychologique sur l’homme, la perception différente de chaleur émise par les différentes couleurs peut être démontrée de façon objective.

Le prix d’une maison en bois ?

Pour savoir combien coûte une maison écologique en bois, la meilleure chose à faire est de ventiler le coût par poste.

Achat du terrain à bâtir

  • Le terrain est un des éléments le plus important à considérer dans le budget de la construction d’une maison. Le foncier a beaucoup augmenté et il y a une grosse pression selon les régions.
  • En plus du prix du terrain vous devez ajouter les frais d’agence, de notaire et d’enregistrement sur le transfert de propriété.

Il est donc très important de bien choisir le terrain, en étant conscient des besoins spatiaux que nous avons, afin d’opter pour un terrain adéquat et d’ajuster notre budget au maximum.

Le prix de la construction

Le deuxième bloc qui absorbera la majeure partie de notre budget est la construction de la maison, bien que son coût dépende en grande partie du type de terrain que nous avons et des matériaux et systèmes de construction que nous choisissons.

Nous devons tenir compte du budget d’exécution du matériel qui comprend le coût des matériaux, de la main-d’œuvre et des honoraires de l’entrepreneur.

Les frais d’architecte

Le projet architectural comprend les honoraires de l’architecte, ainsi que ceux des techniciens associés (architecte technique, topographe, ou spécialistes en structures et installations).

Les honoraires de l’architecte représenteront en gros, selon le projet, environ 10 % du coût de construction et les honoraires des techniciens associés tels que l’architecte technique, le géologue, l’ingénieur en structure et le technicien d’installation, environ 30 % des honoraires de l’architecte.

Les taxes, permis et autorisation

Enfin, nous ne pouvons pas oublier les taxes, les visas, les permis de construire ou d’urbanisme, la ruée et les autres coûts liés à la construction.

Conclusion

Si vous optez pour une maison en bois, orientez-vous vers un constructeur de maison spécialisé qui pourra vous accompagner dans votre projet de maison individuelle.

Vous pouvez aussi opter pour l’auto-construction soit en suivant des guides et des tutoriels soit en ayant recours à une solution de maison en bois en kit.

 

You might also like

Comments are closed.