Comment aménager un grenier soi-même en 10 étapes

Depuis quelque temps, vous ressentez le besoin d’agrandir votre maison, de rajouter une pièce habitable ? Cependant, les travaux à réaliser pour la construction d’une nouvelle pièce vous paraissent longs et compliqués !

La solution ? Aménager votre grenier en une pièce habitable de votre choix. Vous ne savez pas comment procéder ? En suivant nos conseils, vous pourrez réaliser l’aménagement de vos combles facilement, alors, à vos outils !

Pourquoi aménager un grenier ?

grenier-amenageVous attendez un heureux évènement et voulez que chaque enfant dispose de sa chambre ? Vous avez besoin d’un espace de travail plus grand car vous avez créé votre entreprise ou vous faites de plus en plus de télétravail ? Vous souhaitez que vos enfants disposent d’une salle de jeux ? Vous voulez aménager une pièce Home cinéma ? Vous voulez aménager un studio pour le louer sur une plateforme comme AirBNB ? ..

Les raisons pour vouloir disposer d’un espace supplémentaires sont nombreuses. Aménager un grenier permet de créer cet espace sans avoir à y consacrer un budget énorme ni devoir faire des modifications trop importantes à votre maison.

Quand peut-on aménager son grenier ?

Avant d’aménager des combles, il est primordial de vérifier certains éléments :

  • La hauteur sous plafond : veiller à ce que la hauteur sous plafond soit suffisante. Bien qu’elle vous paraisse actuellement correcte, prenez en compte le fait qu’il va y avoir, notamment, des travaux d’isolation qui risquent de réduire cette hauteur sous plafond. Par conséquent, si elle n’est déjà pas très élevée, il vaut mieux vous abstenir.
  • La pente de toiture : pour aménager un grenier, la pente de toiture idéale est de 45°. En dessous, cela devient plus compliqué et certains travaux coûteux, pour ucombles-a-amenagerne modification de pente ou une éventuelle surélévation de maison, peuvent devenir nécessaires.
  • La structure du plancher : pour pouvoir aménager votre grenier sans avoir à retoucher votre plancher, celui-ci doit être en mesure de supporter 150 kg/m² minimum. Si cela n’est pas le cas, il faudra envisager de le renforcer avant de commencer l’aménagement.
  • Les entraves : la charpente ou une ferme n’empêche-t-elle pas le passage ? Des canalisations ne traversent-elles pas le grenier ?
  • L’accès au grenier : Comment accédez-vous au grenier ? Via une trappe, via un escalier fixe ou escamotable ?

Certains de ces éléments peuvent rendre compliqué l’aménagement de votre grenier. En cas de doute, le mieux est de demander un avis autorisé comme celui d’un architecte. Ce dernier pourra vous donner un aperçu de la faisabilité des emménagement envisagés.

Les bonnes questions à vous poser avant de commencer

Comme votre grenier va être transformé en un espace de vie, de nombreuses questions vous permettront d’orienter votre aménagement. En voici quelques-unes auxquelles il vous faut pouvoir répondre :

  • À quoi va servir cette nouvelle pièce ?
  • Puis-je y réaliser plusieurs pièces ?
  • Est-ce que ce sera un lieu habitable tout le temps, ou juste en cas d’invitations ?
  • Faut-il prévoir une salle de bain ou des WC ?

Toutes ces questions doivent trouver réponse avant d’envisager la réalisation de l’aménagement de votre grenier. Il faut aussi penser au positionnement de l’escalier, qui prendra forcément de la place, à l’étage comme au rez-de-chaussée. Pensez également au bon positionnement de vos fenêtres, afin qu’elles vous apportent toute la clarté que vous souhaitez.

Les étapes d’aménagement de votre grenier

Une fois que vous avez vérifié tous les points importants et que vous avez pu répondre à toutes les questions essentielles de façon convaincante, vous pouvez vous lancer dans l’aménagement de votre grenier ! Voici quelques conseils importants à suivre.

Soyez réaliste quant à votre niveau de compétence lorsqu’il s’agit de faire le travail vous-même.

1) Assainissez

Le grenier est, en général, le lieu où sont déposés tous les objets auxquels on ne trouve pas de place, par conséquent, il est souvent à l’abandon. Avant de commencer les travaux, il va falloir le nettoyer, faire du tri, du rangement et traiter les espaces.

Avant de commencer à transformer un grenier, vous devez nettoyer l’endroit et enlever les vieux déchets et matériaux de construction dont vous n’aurez plus besoin. En supposant que vous allez ajouter une nouvelle isolation avant d’installer des cloisons sèches, enlevez toute ancienne isolation. Si l’isolation est mal fixée ou soufflée, utilisez un aspirateur industriel pour l’enlever.

Si l’isolation du plancher de votre grenier est en bon état, vous pouvez installer un sous-plancher par-dessus. S’il est vieux et comprimé, envisagez de le remplacer.

2)L’alimentation en électricité

Une fois que votre grenier est prêt pour entamer les travaux, il convient de définir les besoins en électricité : prises et points lumineux.

En général, toute intervention sur le câblage ou le coffret exige de faire passer un organisme agréé après les travaux.

Pour les réaliser, si vous avez assez  de connaissances vous pouvez les réaliser vous même ou engager un électricien agréé. Cela vous permettra de vous assurer que tout le câblage est conforme aux exigences en vigueur. En engageant un professionnel pour installer le câblage électrique sur les murs et le plafond, vous pouvez éviter de nombreux problèmes courants que les propriétaires de maisons ont tendance à rencontrer.

Si vous effectuez les travaux vous-même sans avoir assez de connaissances, vous courez le risque d’un incendie d’origine électrique.

3) Isolez

Que ce soit contre le froid ou la chaleur, l’isolation du grenier est l’étape la plus importante ! En général, il s’agit d’une isolation intérieure, qui va donc réduire la taille de votre espace. En ce qui concerne les matériaux à utiliser, choisissez ceux dont la performance thermique est attestée par l’Acermi.

Nous vous conseillons d’utiliser soit des isolant synthétiques, soit écologiques. Du côté des synthétiques, la mousse de polyuréthane ou le polystyrène extrudé sont assez performants, aussi bien pour protéger du froid que du chaud. Concernant les isolants écologiques, vous avez le choix entre la laine de mouton, le chanvre ou le coton. Cependant, étant des éléments naturels, ils seront difficilement certifiés par l’Acermi.

Pour installer l’isolation du grenier :

  • Insérez l’isolant dans la cavité entre les solives, le pare-vapeur faisant face à la pièce et non au mur extérieur.
  • Essayez de comprimer l’isolant le moins possible pour éviter de réduire la valeur isolante.
  • Agrafez l’isolant dans les solives selon les instructions du fabricant de l’isolant.
  • Poursuivez le processus sur tous les murs du grenier et au plafond.
  • Si vous devez isoler derrière des tuyaux ou des fils électriques, séparez l’isolant et créez deux couches, puis ajustez les couches autour de l’obstacle, en vous assurant que le pare-vapeur fait face à la pièce.

4)  Prenez en compte vos besoins en matière de chauffage et de ventilation

Si votre grenier n’est pas déjà équipé de conduits, vous devrez vous renseigner pour savoir si votre système de chauffage, de ventilation et de climatisation actuel peut prendre en charge une pièce supplémentaire. Examinez la capacité de votre système de chauffage et de refroidissement actuel et déterminera si des conduits supplémentaires peuvent être ajoutés pour atteindre votre grenier.

Lorsque l’on installe le chauffage dans un grenier aménagé, le plus simple est encore d’opter pour une extension de l’installation déjà présente. Dans le cas du chauffage central, au fioul ou au gaz, cela ne demande, en général, pas de travaux particuliers. En revanche, cela peut être nécessaire dans le cas d’un poêle à bois ou d’une pompe à chaleur.

Si vous choisissez d’installer un chauffage indépendant dans le grenier, le plus pratique restent les radiateurs électriques. Bien sûr, une isolation irréprochable est nécessaire pour éviter de grosses factures d’électricité !

Vérifiez ou installez des évents sur les chevrons pour vous assurer que l’air puisse se déplacer derrière l’isolation que vous installerez pour terminer votre grenier. Les aérations sur les chevrons garderont votre toit frais même si votre grenier est chaud.

5) Construire un sous-plancher

Si des solives sont visibles sur le plancher de votre grenier, vous devrez construire un sous-plancher. Ne commencez ce processus qu’une fois que toutes les installations électriques et de ventilation sont terminées. Pour réduire le bruit qui se propage de votre grenier fini au reste de la maison en passant par le plancher, vous pouvez ajouter de l’isolation sous les panneaux du sous-plancher ou choisir un panneau de sous-plancher plus épais.

Pour construire un sous-plancher :

  • Tracez un trait de craie qui marque le centre de la solive sur toute sa longueur. Le bord des panneaux doit se situer à cette marque.
  • Posez le premier panneau le long du mur le plus long du grenier 0,5 cm du mur.
  • Le bord le plus long du panneau doit être parallèle aux solives du plancher.
  • Percez 2 vis dans les solives de plancher tous les 15 cm.
  • Installez le panneau suivant avec un espace de ¼ pouces entre le panneau existant. Lors de l’installation de la rangée suivante, évitez de placer les joints d’extrémité les uns sur les autres.
  • Répétez le processus jusqu’à ce que le plancher soit recouvert.
  • Calfeutrez toutes les coutures et les têtes de vis.

6) Installer les cloisons sèches et le plafond

Une fois que vous avez fini d’installer l’isolation, il est temps de finir vos murs. Accrocher des cloisons sèches donnera vraiment forme à la transformation de votre grenier. Suspendez les cloisons sèches horizontalement à vos montants exposés et fixez-les avec des vis à cloisons sèches. Terminez en recouvrant les joints et les vis de boue pour cloisons sèches.

En fonction de la hauteur de votre plafond, vous pouvez choisir un plafond suspendu pour une meilleure finition, mais si vous devez économiser de l’espace pour respecter les normes du code de la construction, installez également des cloisons sèches directement au plafond.

7) Installez les fenêtres de toit

bureau-dans-grenierVos fenêtres de toit doivent être placées d’aplomb vis-à-vis des ouvertures de la façade. S’il y en a plusieurs, alignez le bas des châssis sur la même rangée de tuiles. Il faut savoir que la distance entre le sol et le début de la fenêtre ne doit pas être inférieure de 90 cm.

Pour choisir vos fenêtres de toit, sachez qu’il existe trois types d’ouvertures :

  • L’ouverture par rotation ;
  • L’ouverture latérale ;
  • L’ouverture par projection.

8) Installez des rangements

Par la forme atypique sous les toits, trouver des rangements pour grenier n’est pas évident. Voici quelques astuces :

  • Placez un rangement sous l’escalier pour ne pas perdre plus de place (placard, dressing, bibliothèque…) ;
  • Utiliser les marches de l’escalier, en plaçant par exemple des casiers de rangement sur les côtés ;
  • Mettez des boîtes décorées et des paniers dans les endroits les plus exigus ;
  • Certaines poutres apparentes peuvent également servir de rangement ;
  • Le mobilier à rangement intégré (comme certains lits) s’avère aussi une solution très efficace.

9) Peindre les plafonds et les murs du grenier

Ensuite, peignez vos cloisons sèches et regardez votre grenier ressembler à un véritable espace de vie. Les nouvelles cloisons sèches devront être apprêtées avant d’être peintes. Après l’application d’une couche d’apprêt, ajoutez au moins deux couches de peinture pour donner aux cloisons sèches un aspect fini. Si vous avez utilisé des cloisons sèches au plafond, peignez-les avant de commencer à peindre les murs.

Lorsque vous choisissez les couleurs de votre chambre mansardée, envisagez des options plus claires, surtout si la pièce a peu de fenêtres et peu de lumière naturelle.

10) Le revêtement de sol de finition

La première chose à savoir, c’est que ce revêtement ne doit pas être trop lourd. Le carrelage ou la pierre sont à proscrire. Essayez également d’utiliser un revêtement favorisant l’isolation acoustique.

La moquette ou le sol plastique sont de bonnes solutions, néanmoins, votre choix va aussi dépendre de la fonctionnalité de la pièce prévue. Par exemple, pour garantir une sécurité sonore, préférez une moquette dans la chambre des enfants.

Un aménagement simple

Aménager votre grenier vous-même est tout à fait réalisable, et ce sans gros travaux. Vous devez juste être sûr que le projet est réalisable, et vous poser les bonnes questions. Pour l’aménagement en lui-même, suivez nos conseils, et vous disposerez bientôt d’une surface habitable supplémentaire dans votre habitation.

Comments are closed.